[AFD] - Lancement du label "Digital Africa"

L’Agence française de développement annonce le renforcement de son soutien aux start-ups africaines avec le déploiement du Label Digital Africa et le lancement d’un partenariat avec Digital Observer

A l’occasion de l’édition 2018 de VivaTech, l’Agence française de développement, bailleur de la transition numérique dans les pays en développement, a pris le parti de faire connaitre l’Afrique qui innove. Dans le cadre de l’annonce présidentielle d’un montant de 65 millions d’euros pour Digital Africa, l’AFD dévoile son nouveau dispositif d’accompagnement des start-ups africaines, pour soutenir l’émergence des licornes de demain.

Digital Africa : une troisième édition du concours de start-ups et le lancement du label le 25 mai 2018

En septembre prochain, le concours Digital Africa revient pour la troisième année consécutive. Il vise à identifier et accompagner les meilleurs talents de l’innovation numérique en Afrique.
Cette édition « Digital Africa for Women » sera dédiée à la promotion de l’égalité femmes-hommes sur le continent africain. Le concours s’adressera aux start-ups dirigées par des femmes et à celles qui proposent des solutions innovantes agissant en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes.

Le concours sera ouvert aux candidatures du 10 septembre au 19 octobre 2018. Les start-ups bénéficient d’un accompagnement financier mais aussi d’un appui pour accélérer leur projet et favoriser leur insertion dans l’écosystème numérique africain.

Au-delà du concours annuel, l’Agence française de développement a décidé de mettre en place le label Digital Africa qui a pour objectif de soutenir la dynamique entrepreneuriale africaine, d’impulser l’innovation par le numérique et d’accompagner l’émergence d’entrepreneurs à impact social.

Digital Africa est à la fois :
- une association « Digital Africa », créée par un consortium d’organisations institutionnelles et associatives. Elle a pour mission de promouvoir et d’animer la plateforme Digital Africa,
- une plateforme numérique de mise en réseau des entrepreneurs et des écosystèmes digital-africa.tech/fr/ qui sera enrichie en octobre d’une fonction réseau social, d’un centre de ressources et d’un réseau de business angel.
- des événements labellisés. Emerging Valley sera le premier événement labellisé.

L’AFD y apportera son soutien à travers un apport de contenus, d’intervenants, une mobilisation du réseau et l’organisation d’une table ronde le 21 novembre.

« L’Afrique est à l’honneur à Vivatech cette année. La révolution numérique est en
train de transformer le continent africain. Le Président Emmanuel Macron vient
d’annoncer le lancement de Digital Africa, une plateforme et un label pour
connecter les écosystèmes innovants africains, français et européens avec un
financement de 65 millions d’euros confié à l’AFD pour soutenir les startups
africaines. Un formidable saut technologique, mais aussi économique et social, à
condition de favoriser le développement durable et l’inclusion, notamment des
femmes. Une dynamique puissante et positive que le groupe AFD veut accélérer, au
service du climat et du lien social. L’Afrique innove, l’Afrique inspire. Prenons toute la
mesure de ce que le continent apporte à ses citoyens et au monde »

Rémy Rioux, Directeur général de l’AFD.

Lancement d’un partenariat avec la plateforme digitalobserver.africa : un observatoire du numérique en Afrique

Digitalobserver.africa est une plateforme d’accélération des projets de transformation numérique en Afrique. En plus de proposer une plateforme ouverte, digitalobserver.africa rédige une synthèse annuelle qui permet d’agréger de la
donnée sur le développement de l’économie digitale en Afrique, évaluer la disparité de l’information digitale dans les pays et la difficulté de mise en relation des investisseurs et des porteurs de projets. Cette plateforme se positionne également comme un observatoire du numérique en Afrique.

L’AFD est partenaire de ce projet, porté par Tactis, un cabinet de consulting de projets d’infrastructures numériques et de transformation des territoires.

Dernière modification : 06/07/2018

Haut de page