ASECMAR : session de formation sur l’Action de l’Etat en mer (AEM)

Dans le cadre du Projet d’Appui à la réforme du système de sécurité maritime dans le golfe de Guinée (ASECMAR), une formation sur l’Action de l’Etat en mer (AEM) est dispensée à Cotonou du 8 au 12 avril 2013.
Frégate française "Germinal" dans les eaux béninoises en août 2011 - JPEG
Le FSP ASECMAR

Pour tenter d’améliorer la capacité de certains États à exercer
leur souveraineté dans la zone du golfe de Guinée, la Direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) a mis en place en 2011 un projet d’appui à la réforme du système de sécurité maritime dans le golfe de Guinée (ASECMAR) sur le Fonds de solidarité prioritaire (FSD). En s’inspirant du concept français d’« Action de l’État en mer » (AEM), il apparaît en effet nécessaire d’apporter une réponse globale au problème de la piraterie, avec une approche multisectorielle se caractérisant aussi bien par des actions dans le domaine de la justice, que celui des douanes, de la sécurité intérieure, en lien avec une composante terrestre.

Un projet d’ 1 200 000 € sur quatre ans

Dans ce cadre, le projet ASECMAR vise à lutter contre les différents trafics en apportant une réponse institutionnelle. Il a aussi pour but de renforcer la coopération existante.
Géographiquement, le projet a ciblé 6 États (le Bénin, le Ghana, le Togo, la Guinée Conakry, la Côte d’Ivoire et le Nigéria) - ainsi que la Communauté économique des États d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) - pour leur permettre de renforcer leurs systèmes de sécurité, à travers trois composantes :

- la fourniture des outils et procédures aux administrations et services concernés,
- la mise en place d’actions de formation,
- le soutien à la coordination régionale.

Doté d’un budget de 1 200 000 €, le projet a démarré au mois de novembre 2011 au Bénin avec un séminaire de sensibilisation, pendant lequel ont été définis les besoins des différents États, en fonction de ceux des institutions, et les actions prévues pour y répondre, dont la mise en œuvre doit s’étaler de 2012 à 2015.

Formation niveau élémentaire sur l’ « Action de l’État en mer »

C’est dans le cadre du FSP ASECMAR que se tient, du 8 au 12 avril 2013, la formation niveau élémentaire sur l’ « Action de l’État en mer ». Il s’agit, selon le chef du projet ASECMAR, le Capitaine de Frégate Yannick Barrey, "d’amener les participants à constater juridiquement les infractions en mer afin d’arraisonner les navires et d’enclencher les éventuelles poursuites judiciaires dans de bonnes conditions".

Notons que le volet formation du FSP ASECMAR est compartimenté selon les niveaux de responsabilité des personnels : le niveau élémentaire (concerné par la présente formation) comprend les agents qui interviennent en mer, le niveau supérieur les responsables de ces agents, le dernier niveau étant celui des directions de l’administration directement en contact avec les politiques. De nouvelles sessions de formation auront lieu dans les semaines à venir pour les niveaux supérieur et de direction, car comme l’indique Yannick Barrey, "c’est la mise en ensemble des composants à tous les niveaux qui conduira à une action cohérente".

Dernière modification : 10/04/2013

Haut de page