Cérémonie de lancement des projets 2013 du FSD

Madame l’Ambassadrice a signé le jeudi 7 novembre les conventions qui lient l’Ambassade de France aux associations portant les 7 projets retenus dans le cadre de l’appel à projets 2013 du Fonds Social de Développement (FSD). Cette cérémonie de lancement des projets a été l’occasion de féliciter l’engagement quotidien et continu de ces acteurs de la société civile aux côtés des populations les plus vulnérables.

- Le processus d’appel à projets 2013 du FSD

Suite à l’appel à projets lancé en avril 253 propositions de projets ont été réceptionnées et évaluées par le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC).
Parmi ces propositions, 14 ont été présélectionnées pour approfondir leur proposition et rédiger leur document complet de projet avec l’appui de la Maison de la Société Civile.
Ces projets ont été évalués, sur dossier et sur le terrain, et chaque structure est venue présenter son projet devant le comité consultatif de sélection du FSD, composé de représentants de ministères, des partenaires techniques et financiers et de réseaux d’organisations de la société civile.
Sur la base de ces évaluations et des avis du comité consultatif de sélection, 7 projets ont été sélectionnés par l’Ambassade de France pour un montant total de 130 000 000 FCFA :

Quelques chiffres
•253 propositions de projets
•14 projets présélectionnés
•7 projets sélectionnés
•130 000 000 FCFA

Résultats de l’appel à projets
1.ONG BOUGE – Projet d’appui à la création d’unités agropastorales viables par les jeunes orphelins formés au centre de formation Bouge à Sékou
2.CADRE – Projet d’insertion professionnelle de filles mères démunies à Allada
3.CARITAS Abomey – Insertion Socio Professionnelle et Economique (InSoPE) de la jeune fille et du jeune garçon en fin d’apprentissage de métier dans le Zou
4.CDEL – Insertion professionnelle des jeunes artisans de la commune d’Avrankou
5.CREDI ONG – Renforcement de capacité des femmes en transformation agroalimentaire dans la Vallée du Sitatunga
6.Fraternité des Prisons Bénin – Création d’une cour des métiers à la prison civile de Akpro Missereté
7.ONG SONAGNON – Projet d’appui aux enfants démunis de Ganvié (PAPED-GANVIE)

- Un processus amélioré pour des projets de qualité

Le processus mis en place en 2013 est nouveau. Il vise à stabiliser et améliorer l’outil FSD au Bénin afin de renforcer la qualité des projets sélectionnés. Au cours de la cérémonie, l’Ambassadrice s’est félicitée du déroulement de cet appel à projets.
L’équipe en charge du FSD a en effet mis en place cette année une démarche « qualité » avec une approche innovante visant à améliorer la qualité des projets et renforcer les compétences de leurs porteurs en faisant appel à l’expertise d’une structure béninoise, la Maison de la Société Civile.
L’approche partenariale du FSD a aussi été consolidée par le renforcement du rôle du comité consultatif de sélection qui réunit les partenaires institutionnels et associatifs de l’Ambassade. Cela a permis à ce comité de formuler des recommandations à destination des porteurs de projet et d’émettre des avis objectifs en fonction des besoins de la société béninoise. Cette démarche qui met en valeur les acteurs innovants de la société civile est à encourager et à poursuivre.
Tous ces éléments participent à l’atteinte de l’objectif de l’objectif sous-jacent du FSD dans chacun des projets qu’il finance : renforcer les capacités de la société civile et améliorer la gouvernance locale au profit des populations les plus vulnérables.

Madame Kuster-Ménager a remercié tous les acteurs du comité de sélection qui a regroupé :
•les représentants du Gouvernement (ministère chargé des Relations avec les Institutions, ministère de la Famille),
•les réseaux de la société civile béninoise (PASCIB, CFRONG, RIFONGA),
•les partenaires techniques et financiers (UE, PNUD, Coopération Suisse), de l’Association Nationale des Communes du Bénin, de la Maison de la Société Civile,
•l’Agence Française de Développement,
•le SCAC de l’Ambassade, et plus particulièrement Vincent Curis en charge de ce dossier.

L’Ambassadrice a également salué le professionnalisme du personnel de la Maison de la Société Civile qui a accompagné ce processus et contribue à l’améliorer, à le rendre plus pertinent. Cette structure bénéficie du soutien de l’Ambassade grâce à la mission d’Emmanuelle Bertrand, volontaire internationale détachée auprès de la Maison de la Société Civile et qui a conseillé les associations au cours du processus de sélection.

Avec les signatures, c’est une première étape qui s’achève. La deuxième commence maintenant, celle de la mise en œuvre. C’est maintenant que le « vrai » travail commence ! Une étape des plus enrichissantes, source d’enseignements et de capitalisation d’expériences. Une étape qui nécessitera les énergies de chacun. Les structures retenues sont invitées à jeter les bases d’un véritable partenariat, avec l’Ambassade, mais surtout avec les partenaires locaux, autorités locales, services déconcentrés et les autres organisations intervenant dans le même domaine.

Enfin, au cours de cette cérémonie, l’Ambassadrice a également signé les conventions de financement avec les associations béninoises en partenariat avec une association de migrants en France, le Conseil des Béninois de France, retenues pour l’appel à projets relatif aux conditions de vie et à l’autonomisation des jeunes filles (10-25 ans). Il s’agit de l’association GERME ONG / Conseil des Béninois de France pour le "Projet d’Appui à l’Emploi Indépendant des Filles des Lycées d’Enseignement Agricole (PAEI/FLEA) de Natitingou et Djougou" et de l’association AJLCC ONG / Conseil des Béninois de France pour le "Projet d’appui à l’autonomisation des jeunes filles de Djakotomey".


JPEG


LE FONDS SOCIAL DE DÉVELOPPEMENT (FSD) AU BÉNIN

Qu’est ce que le Fonds Social de Développement (FSD) ?
Le Fonds Social de Développement a été créé par le gouvernement français pour participer concrètement à la lutte contre la pauvreté, renforcer la société civile en agissant au plus près des communautés, tout en encourageant les bénéficiaires à devenir acteurs de leur propre développement.
Le FSD permet de répondre aux besoins et de soutenir les initiatives des populations les plus défavorisées.

Le Fonds Social de Développement au Bénin
Cet outil souple et proche des communautés a permis depuis 1998 de soutenir 191 projets répartis sur l’ensemble du Bénin émanant d’initiatives d’Organisations de la Société Civile (OSC) et de collectivités locales béninoises pour un montant total de plus de 5,6 milliards de FCFA (soit plus de 8 millions d’euros).

Conçu commeun instrument de développement local, le FSD soutient en priorité des projets de développement durable et économiquement viables à long terme.

- Appuyer les initiatives des organisations de la société civile
Le FSD est un des rares outils qui vient appuyer de manière structurée les initiatives issues des organisations de la société civiles et des populations. Plus que des partenaires de mise en œuvre, les organisations de la société civile sont ainsi considérées comme de véritables partenaires.

Dernière modification : 07/11/2013

Haut de page