Clôture du projet PARSIB

L’ambassadeur de France, M. Jean-Paul Monchau, a procédé, vendredi 14 décembre 2012, à la clôture du projet PARSIB et a remis officiellement les installations et équipements issus de ce projet aux Ministres et autorités béninoises en charge des Affaires Étrangères, de l’Intérieur, de la Défense, de l’Économie et des Finances, et de la Justice.

JPEG - 58 ko

En septembre 2006, le gouvernement du Bénin saisissait l’Ambassade de France afin d’obtenir l’appui de sa coopération pour la réalisation d’un projet inédit en Afrique : la création de fichiers informatiques communs à la Police, à la Gendarmerie et aux Douanes du pays, accessibles depuis tout le territoire national.
Le PARSIB, Projet d’Appui au Renforcement de la Sécurité Intérieure au Bénin, a été élaboré en réponse à cette demande, avec pour objectif d’améliorer la lutte contre la criminalité et les grands trafics au Bénin.

JPEG - 57.6 ko

Il a débuté par la signature, le 4 février 2008, de sa convention de financement, d’un montant d’un million d’euros. Le 12 juillet 2011, l’Ambassade de France et les autorités béninoises inauguraient son siège, le Centre de Documentation de Sécurité Publique d’Ablangandan.

JPEG - 57 ko

Le projet PARSIB s’est achevé le 14 décembre 2012 après avoir doté le Bénin de fichiers et d’une technologie dont le Secrétaire Général d’Interpol, M. Ronald K. Noble, a salué la qualité, affirmant qu’il s’agissait du meilleur projet qu’il ait vu après avoir visité 151 pays.

Dernière modification : 21/12/2012

Haut de page