Conférence de Philippe Migault

Conférence à Cotonou – 10 MAI 2011 – Institut Français du Bénin (18H30 – 20H30)

Le conférencier dressera en premier lieu un bilan des opérations de sécurité réalisées jusqu’ici par l’Union européenne en Afrique (Ituri, RDCongo, Tchad...).

Quels retours d’expérience avons-nous de ces opérations ? Quelles sont les lacunes politiques, militaires, matérielles, humaines, qui ont été constatées ? Quelles sont les sources de satisfecit ?

Dans un second temps, M. MIGAULT posera la question de la possibilité pour l’Union européenne de continuer à poursuivre des opérations avec seulement deux nations-cadres capables d’entourer une intervention : La France et le Royaume-Uni. Si ces deux puissances démontrent encore en Libye leur possibilité de mener seules certaines opérations sur le continent africain, peuvent elles continuer à jouer le rôle qui est le leur en Europe, à savoir celui de perpétuels leaders sur les questions de sécurité ?

Français et Britanniques sont les seuls dans l’UE qui consentent à un réel effort budgétaire en matière de défense.

Cet effort, en contexte de crise, a ses limites comme le montre le récent rapprochement politicio-militaire entre Londres et Paris, condamnés à gérer de concert la pénurie.

Quelles puissances européennes sont prêtes à prendre le relai ?

Français et Britanniques sont par ailleurs les deux principales nations coloniales qui se sont partagées l’Afrique au 19ème siècle avec les traces que cela a laissé dans l’inconscient collectif des opinions publiques africaines.

Est-il pertinent qu’elles soient toujours en pointe ?

Compte tenu de la fin des illusions quant au concept d’Europe de la défense, l’avenir n’est-il pas tout simplement à un investissement de l’OTAN dans les crises africaines ?

Enfin, le conférencier cloturera sur ce qui lui semble l’avenir. C’est aux Africains, aux organisations africaines (OUA, CEDEAO...) de se doter des moyens d’assurer le maintien de la paix en Afrique. Dans ce cadre, il traitera des politiques qui ont déjà été menées dans ce sens par les Européens afin de former les armées africaines, des nouvelles possibilités de coopération mais aussi de la manière dont les Africains peuvent agir seuls.

Voir le CV de Philippe Migault :

Word - 25.5 ko
(Word - 25.5 ko)

JPEG

GIF

Dernière modification : 09/07/2015

Haut de page