[Droits de l’Homme] - Remise de la mention spéciale à l’ONG CeRADIS au titre du prix des droits de l’Homme de la République française « Liberté, Egalité, Fraternité » de la CNCDH

Mardi 8 mai 2018, l’Ambassadrice de France au Bénin, Mme Véronique Brumeaux, a remis la mention spéciale à l’ONG CeRADIS au titre du prix des droits de l’Homme de la République française « Liberté, Egalité, Fraternité » de la CNCDH, à lors d’une cérémonie qui s’est tenue à la Résidence de France.

JPEG
Depuis 1947, la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) assure auprès du gouvernement et du parlement français un rôle de conseil et de proposition dans le domaine des droits de l’Homme, du droit et de l’action humanitaire et du respect des garanties fondamentales accordées aux citoyens pour l’exercice des libertés publiques.

Le Prix des droits de l’Homme de la République française « Liberté - Égalité - Fraternité », doté par le Premier ministre, est décerné chaque année depuis 1988 par la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH).

Ce prix, a vocation à distinguer des actions de terrain et des projets portant sur la protection et la promotion effectives des droits de l’Homme, et reconnait ainsi le rôle fondamental joué par la société civile, et en particulier les organisations non gouvernementales, dans la promotion et la protection de ces droits.

Le jury de l’édition 2017 a sélectionné, parmi les 162 candidatures reçues, cinq lauréats et cinq « mentions spéciales » sur les thématiques de la liberté d’information, la promotion et la protection des droits sexuels et reproductifs.

CeRADIS* a ainsi obtenu une « mention spéciale » sur la thématique de la défense et la promotion des droits sexuels et reproductifs à travers un projet visant à démarginaliser 210 filles de 15 à 19 ans en situation de vulnérabilité dans l’arrondissement de Houakpè-Daho, dans la commune de Ouidah au Bénin. Cette zone géographique, qui comprend 7 villages, a en effet révélé des indicateurs de forte vulnérabilité des jeunes femmes, mis en exergue par l’OSC.


JPEG

Le projet concerne non seulement les jeunes filles, mais également leur entourage, ainsi que les relais communautaires, les leaders religieux et traditionnels de l’arrondissement. Il propose un large volet de sensibilisation des acteurs, des formations à la prévention pour les relais communautaires et les aides-soignantes, ainsi que 4 campagnes d’offre publique et gratuite de produits contraceptifs et de dépistage.

*CeRADIS (Centre de Réflexions et d’Actions pour le Développement Intégré et la Solidarité) est une ONG béninoise, créée en 1998 et basée à Abomey Calavi, qui travaille essentiellement sur les droits en matière de sexualité et de procréation, la lutte contre le VIH-SIDA, avec un volet éducation. Elle comprend 18 salariés et 23 bénévoles et est présidée par Le Dr Loukmane AGBO-OLA, M. Nourou ADJIBADE étant son directeur exécutif.

Discours de Discours de Mme Véronique BRUMEAUX, Ambassadrice de France au Bénin, pour la remise de la mention spéciale à l’ONG CeRADIS au titre du prix des droits de l’Homme de la République française « Liberté, Egalité, Fraternité » de la CNCDH.

"Je suis très heureuse de vous recevoir ce soir, à la Résidence de France, pour cette cérémonie de remise d’une mention spéciale attribuée au Centre de Réflexions et d’Actions pour le Développement Intégré et de Solidarité (CeRADIS), au titre du prix des droits de l’Homme de la République française « Liberté, Egalité, Fraternité » 2017. Je suis sûre que chacun ici ce soir vous adresse ses chaleureuses félicitations pour la reconnaissance de votre action.

Ce prix est décerné chaque année depuis 1988 par la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) pour distinguer les actions de terrain et le rôle fondamental joué par la société civile dans la promotion et la protection des droits de l’Homme dans le monde.

Cette année, la République Française a souhaité mettre à l’honneur la promotion et la protection des droits sexuels et reproductifs en encourageant des acteurs particulièrement investis. Je voudrais à cet égard saluer également les autres ONG lauréates dans le monde : en Chine, en Russie, en Mauritanie, au Pakistan et en Égypte qui se sont vues distinguer lors de cette édition.
L’évènement de ce soir à Cotonou est donc l’occasion de mettre en lumière les actions engagées de CeRADIS, ONG de premier plan au Bénin, qui agit depuis 20 ans au sein de nombreux réseaux locaux et internationaux, sur les questions d’accès aux services de santé et aux droits sexuels et reproductifs en proposant une offre complète de soins, des informations ainsi que la sensibilisation des jeunes, des femmes, de leurs entourages et des responsables communautaires.

Face aux défis que représente la croissance démographique, le Bénin a déployé de nombreuses stratégies nationales. Toutefois, les indicateurs de santé sexuelle et reproductive peinent à progresser. Les femmes et les jeunes filles souffrent toujours de violences basées sur le genre, d’un manque d’accès à la planification familiale et aux soins de santé. Les maladies sexuellement transmissibles demeurent également un problème de santé collectif majeur.

Le 28 novembre 2017, dans son discours de Ouagadougou, le Président Emmanuel Macron a réaffirmé l’engagement de la France en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, de l’éducation et de l’accès universel aux droits et à la santé sexuels et reproductifs.

La France s’est ainsi dotée d’une stratégie sur les enjeux de population et de DSSR, pour la période 2016-2020, par laquelle elle entend encourager l’évolution des politiques familiales, l’accès aux méthodes modernes de contraception et l’éradication des pratiques néfastes et des violences basées sur genre en milieu scolaire.

Le financement de programmes portés par les agences des Nations Unies, de fonds spécifiques et de nouveaux projets par l’AFD, sont autant de ressources mobilisées pour fournir une expertise technique auprès de l’Union africaine, porter des plaidoyers et des évènements pour promouvoir la DSSR. Ces financements sont également mobilisés pour faire évoluer les législations et les politiques familiales, encourager la mise en place de politiques nationales de DSSR, renforcer la chaine d’approvisionnement en produits contraceptifs modernes, prévenir les grossesses précoces, maintenir les jeunes filles à l’école, réduire la mortalité maternelle. Enfin, la France accompagne les Organisations de la société civile investies sur ces questions pour accéder à des financements internationaux.

Chers membres de CeRADIS, Chers invités,
Avec la remise de ce prix nous souhaitons encourager toutes celles et ceux qui s’investissent auprès des personnes les plus vulnérables à poursuivre leurs actions de terrain.

Les droits et la santé sexuels et reproductifs ne concernent pas seulement les femmes et doivent faire l’objet d’une action commune. Il n’y a plus de tabous quand il s’agit de construire une société où chacun, responsable, en bonne santé, respectueux des autres, puisse décider de son avenir.

La France continuera d’appuyer le Ministère de la Santé, le Ministère de la Justice, la société civile béninoise et tous les acteurs concernés qui œuvrent à la promotion les droits fondamentaux au Bénin et dans le monde, car les droits de l’Homme sont universels et indivisibles".

Dernière modification : 09/05/2018

Haut de page