L’Ambassade de France anime une conférence-débat sur la place des femmes dans la société béninoise

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, l’Ambassade de France au Bénin, en partenariat avec l’Union Européenne, ses Etats membres et la Suisse, a organisé, vendredi 8 mars, une conférence-débat à l’Institut Français du Bénin, avec pour thème « Femmes du Bénin, au cœur de la dynamique du changement social ? ».

JPEG

Marie-Gisèle Zinkpè, représentante de la Direction des Droits de l’Homme au Ministère de la Justice, de la Législation et des Droits de l’Homme, Adélaïde Fassinou, écrivaine et professeur de lettres, Blandine Yaya, membre de l’Association des Femmes Juristes du Bénin, Léontine Idohou, présidente du bureau Rifonga, et Léon Bio Bigou, enseignant-chercheur, ont dressé un état des lieux quant à la condition des femmes dans la société béninoise.

S. Exc. M. Jean-Paul Monchau, Ambassadeur de France au Bénin, a affirmé que l’égalité entre l’homme et la femme était une condition sine qua non au développement d’un pays. Bien que des progrès aient été réalisés en ce sens, a-t-il noté, il restait encore beaucoup de chemin à parcourir, en veut notamment pour preuve le récent report « aux calendes grecques » de la proposition de loi portant égalité d’accès aux fonctions électives entre l’homme et la femme.
Monsieur Monchau a également rappelé à l’audience que, selon les études menées par les institutions onusiennes spécialisées et certaines associations engagées pour la promotion des Droits de l’Homme, près de 70% des femmes auraient reconnu avoir subi des violences du fait de leur condition. S. Exc. M. l’Ambassadeur a toutefois relevé la volonté du Président Boni Yayi de poursuivre son combat pour l’égalité.

De son côté, S. Exc. Mme Françoise Collet, Ambassadeur de l’Union Européenne, a souhaité que l’accent soit davantage mis sur l’autonomisation des femmes.

Dernière modification : 11/03/2013

Haut de page