Les 50 ans de la rencontre entre le général de Gaulle et K. Adenauer

Le ministre des Affaires étrangères, M. Laurent Fabius, s’est rendu à Bonn afin de participer, avec son homologue allemand, M. Guido Westerwelle, aux cérémonies organisées à l’occasion de l’anniversaire de la rencontre entre le général de Gaulle et le chancelier Adenauer qui eut lieu dans cette ville il y a 50 ans.

Laurent Fabius et Guido Westerwelle. Photo MAE. - JPEG

Cette visite s’inscrit dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire du traité de l’Élysée (22 janvier 2013), auxquelles il a été décidé de donner un retentissement particulier en organisant une "Année franco-allemande : cinquantenaire du traité de l’Élysée" (septembre 2012 – juillet 2013), qui aura la jeunesse pour fil conducteur. Cette Année jubilaire sera ouverte par le président de la République et la chancelière fédérale le 22 septembre prochain à Ludwigsburg.

À Bonn, le ministre a eu un déjeuner de travail avec M. Westerwelle à Rhöndorf, dans l’ancienne demeure du chancelier Adenauer. À cette occasion, ils ont abordé les grands sujets de l’actualité internationale, notamment la situation en Syrie, en Iran et dans les pays du "printemps arabe" ainsi que les dossiers européens. Les deux ministres se sont rendus ensuite à l’ancien hôtel de ville de Bonn pour assister à une fête populaire ("Bürgerfest"), organisée en l’honneur de l’amitié franco-allemande.

Après le dévoilement d’une plaque commémorative et la signature du livre d’or de la ville (comme l’avait fait le général de Gaulle), les deux ministres ont eu un échange avec des classes d’élèves, qui a été l’occasion d’évoquer l’importance du chemin parcouru en cinquante ans et les perspectives d’avenir du partenariat franco-allemand.

- Lire le discours de Laurent Fabius à Bonn "Remettre l’Europe sur les rails de l’avenir"

"Je forme donc aujourd’hui le vœu que le cinquantième anniversaire qui va bientôt s’ouvrir remette l’Europe sur les rails de l’avenir ; qu’il porte à la fois la gravité qui convient au souvenir et l’espoir qui marque les grandes créations humaines."

Dernière modification : 06/09/2012

Haut de page