Partenariat Guyancourt / Comé : Lancement de l’opération de panneautage le 5 mars 2015 : un pas de plus vers la maîtrise du Registre Foncier Urbain de Comé

JPEG

Les premiers contacts entre la Commune de Comè et la Ville de Guyancourt ont débuté en 1997 suite à un voyage d’étude en Afrique de l’Ouest mené par le Maire Adjoint Chargé de la Culture à Guyancourt, dans l’optique de développer un jumelage. En 2004, le partenariat s’est structuré autour de la définition d’axes d’intervention et la signature d’une convention de coopération, renouvelée annuellement. En 2010, le cadre d’intervention s’est consolidé avec la mise en œuvre d’une convention cadre de coopération décentralisée (programme triennal 2010-2012) reconduite sur la période 2013-2015.

L’ensemble des actions prévues dans le cadre du partenariat a pour objectif de renforcer l’institution communale, appuyer sa maîtrise d’ouvrage locale et développer ses services à la population. Le précédent programme de coopération décentralisée 2010-2012 a permis de lancer la phase pilote du Registre Foncier Urbain (RFU) à Comè, véritable outil de planification urbaine et d’aide à la décision politique. L’évaluation du RFU a montré l’ancrage du projet et sa montée en puissance potentielle. Le programme 2013-2015 visait ainsi à consolider l’acquis des réalisations passées (zone pilote) et à étendre le RFU sur l’ensemble du territoire urbain de Comè (phase II).

JPEG

D’autres domaines d’intervention de la coopération décentralisée ont été reconduits en 2013-2015 :
o les échanges interculturels (chantiers jeunes notamment) : une fois par an, en France ou au Bénin, ils regroupent une vingtaine de jeunes des deux Villes autour d’une thématique (l’informatique, l’environnement, la culture…). Pour l’année 2015, la thématique sera celle du changement climatique.
o les échanges entre les cadres et les élus des deux villes : missions techniques en France et au Bénin, appui-conseil et formations.
Des visites régulières des responsables politiques et techniques sont assurées chaque année, alternativement en France et au Bénin. La délégation de ce début d’année 2015 avait plusieurs objectifs : les présentations officielles suite à l’arrivée d’une nouvelle responsable à Guyancourt et de la nouvelle Volontaire de Solidarité internationale auprès de la Commune de Comé ; le lancement de l’opération de panneautage de la Ville de Comé, l’une des composantes du programme de coopération ; des échanges techniques entre les cadres des deux villes, autre composante du programme.

La visite de ces trois cadres techniques a permis de développer de nombreux échanges avec les responsables municipaux et d’aborder à la fois l’évaluation des projets passés, la préfiguration des programmes futurs, la redéfinition des objectifs et des engagements réciproques. L’Ambassade de France a pu renouveler son soutien au partenariat. Cet appui avait notamment pris la forme d’un accompagnement renforcé de l’opération RFU par l’Expert technique international Taoufik LAHLOU sur l’opération d’adressage. M. LAHLOU est intervenu depuis en appui à la Ville de Cotonou pour ce même type d’opération dans le cadre du FSP Projet d’Appui à la Décentralisation et à la Déconcentration (PA2D) au Bénin (2012-2015).
L’adressage de la Ville de Comé est aujourd’hui pratiquement finalisé. Une part croissante des Coméens dispose aujourd’hui d’une adresse qui se définit de la façon suivante : un numéro de porte associé à une « numérotation géographique » de voie (en attendant qu’elle soit dénommée) ou une voie déjà dénommée. Les premiers panneaux de rue ont déjà pu être implantés (la cérémonie de lancement officiel du panneautage des rues a eu lieu le jeudi 5 mars 2015 en présence de la délégation de Guyancourt et de l’Ambassade de France).

Le plan d’adressage de Comè est pratiquement finalisé. Il devrait être édité et vendu au public d’ici quelques semaines.

JPEG

Le prochain défi qui s’ouvre aux deux partenaires est la valorisation de tous les investissements humains et financiers mobilisés depuis 2010 dans la mise en œuvre de ce projet d’amélioration de la fiscalité locale issue du Registre Foncier Urbain (RFU) de Comè par la mise en place d’une opération d’adressage. Elle doit se traduire par :
-  la production et la gestion des données urbaines nécessaires à la programmation et à la gestion des infrastructures urbaines ;
-  la production et la gestion des systèmes d’informations urbaines facilitant la prise de décisions ;
-  la maîtrise, l’accroissement et la consolidation des ressources fiscales issues du RFU renforcé par l’opération d’adressage.

JPEG

Dernière modification : 16/03/2015

Haut de page