Des collectivités béninoises en recherche de partenariats

Coopération décentralisée : un nouveau projet béninois dans la Bourse aux Projets de coopération décentralisée du Ministère français des Affaires étrangères

Le Ministère des Affaires Étrangères français propose une « Bourse-projets » accessible sur son site internet. La Bourse-projets a pour finalité de mettre en relation des collectivités territoriales françaises et étrangères à partir de projets concrets. Elle recense donc des projets de développement local de collectivités étrangères (développement urbain, patrimoine, développement durable, services publics locaux, eau et assainissement, culture, éducation, santé…) qui peuvent intéresser des collectivités territoriales françaises. Cet outil offre l’opportunité aux collectivités qui le souhaitent de présenter une demande de partenariat pour des projets de développement précis, dans le cadre de la coopération décentralisée.

L’Association nationale des Communes du Bénin et l’Ambassade de France dans le cadre de leur mission accompagnent des collectivités béninoises à l’international. Dans le cadre de la recherche d’un partenariat, il faut commencer par préparer une monographie sommaire indiquant le profil de votre commune, les projets identifiés et les contacts de la personne responsable de la recherche de partenaire. Il est possible d’indiquer également le profil souhaité du partenaire recherché (taille de la collectivité, situation géographique, domaines d’expertise).
JPEG
C’est ce qu’ont fait la Communauté de Communes des 2KP et la Communauté de communes du Plateau : après avoir identifié un besoin et défini un projet pour y répondre, elles ont soumis leur candidature auprès de leur interlocuteur à l’ANCB et à l’Ambassade de France.
Deux projets béninois sont donc déposés au sein de la Bourse aux projets de coopération décentralisée et pourront ainsi être consultés par les collectivités françaises désireuses d’initier un partenariat de coopération décentralisée au Bénin.

Les deux projets s’inscrivent dans la thématique de la gestion des déchets. Ils sont caractérisés par une triple actualité :
• le processus de constitution des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) au Bénin, pour lesquels la thématique de la gestion des déchets est souvent mise en avant car partagée par tous et caractérisée par de fortes économies d’échelles ;
• l’attention croissante des municipalités à la gestion des pollutions et des déchets, au regard des impératifs de salubrité mais aussi de protection de l’environnement, et dans le contexte des négociations mondiales sur le Climat et de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015 (COP21) ;
• la mise en œuvre du mécanisme « 1% déchet » en France : le 26 mai dernier, le projet de loi d’orientation sur la politique de développement et de solidarité internationale (LOP-DSI), qui fixe les grandes orientations de la France en la matière, a été adopté. Outre la section sur l’eau et l’assainissement, ce texte comprend un article sur le 1% Déchets, à l’image du 1% Eau mis en place par la loi Oudin de 2005. Désormais, « les communes, les établissements publics de coopération intercommunale et les syndicats mixtes compétents en matière de collecte et de traitement des déchets des ménages […] peuvent mener, dans la limite de 1 % des ressources qui sont affectées aux budgets de ces services […] des actions de coopération, d’aide au développement ou à caractère humanitaire dans les domaines de la collecte et du traitement des déchets des ménages. » (article L. 1115-1-2 du Code général des collectivités territoriales). Cette évolution législative devrait permettre de développer les échanges et les coopérations internationales sur cette thématique.

A savoir : l’inscription de projets dans la Bourse-projets peut être faite directement par les porteurs de projets. Un avis d’opportunité sera par la suite sollicité auprès des services de l’Ambassade. Il convient donc de les prévenir de vos démarches.
Attention, le dépôt du projet dans la Bourse n’implique pas de financement du ministère des Affaires étrangères.
JPEG
Il existe par ailleurs plusieurs autres acteurs et réseaux de coordination dans le secteur de la coopération décentralisée : Cités Unies France (CUF), l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), les missions diplomatiques du Bénin à l’étranger, l’Association Internationale des Régions Francophones (AIRF) et l’association Internationale des Maires Francophones (AIMF), Cités Et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), et bien d’autres encore, en fonction de vos thématiques et régions d’intérêt…
Au Bénin, au niveau du ministère en charge des affaires étrangères et des Béninois de l’extérieur, deux directions peuvent être mis à contribution pour la recherche de partenaire.

-  la direction de la coopération décentralisée et de l’action humanitaire (DICODAH) pour la mobilisation des représentations diplomatiques à l’extérieur au profit des communes béninoises ;
-  la direction des relations avec les béninois de l’extérieur (DRBE) en partenariat avec l’agence nationale des Béninois de l’extérieur (ANBE) pour la mobilisation de la diaspora béninoise.

Pour plus d’informations et pour présenter votre document de projet, rapprochez-vous de Lucie BARBIER, chargée de mission Coopération décentralisée au SCAC de l’Ambassade de France et à l’ANCB. Luciebarbier.ancb@gmail.com

A consulter :
- Le site de la Bourse aux projets : www.diplomatie.gouv.fr/cncd
- Les infos pratiques :

PDF - 232.4 ko
(PDF - 232.4 ko)


- Le formulaire de dépôt de candidature :

Word - 13.5 ko
(Word - 13.5 ko)

Dernière modification : 03/08/2015

Haut de page