Le renforcement des organisations locales au Bénin

L’Ambassade de France au Bénin renforce le développement institutionnel et organisationnel des Organisations de la Société Civile (OSC), leur capacité à porter des plaidoyers en direction des autorités publiques (État, services déconcentrés, collectivités territoriales) et leur implication à l’élaboration, l’exécution, le suivi et l’évaluation des politiques publiques, des programmes et projets de développement.

Une société civile béninoise plurielle et dynamique en besoin de renforcement

Depuis la signature des Accords de Cotonou de juin 2000, les OSC (associations, ONG, confessions religieuses, médias, organisations socioprofessionnelles, chefferie traditionnelle, syndicats) ont connu un nouvel essor dans l’accompagnement de la démocratie au Bénin.

Intervenant au niveau local et entretenant un lien étroit avec les communautés à la base, les OSC ont démontré leur capacité à mener des actions de proximité, à identifier des besoins pertinents des populations locales et à favoriser et promouvoir la participation populaire et citoyenne au niveau des communes. C’est pourquoi elles constituent des points d’entrée particulièrement efficaces pour les autorités et les partenaires impliqués dans l’appui au développement local.

Malgré le dynamisme de la société civile à proposer des projets structurant et à monter en compétences, les OCS béninoises souffrent encore d’un manque d’expériences, d’informations et de formations requises pour intervenir de façon pérenne et efficace. Elles restent confrontées à des problèmes de structuration interne et de gouvernance, ainsi qu’à des capacités limitées de financements et de mise en œuvre de leurs actions.

Le FASCS, un dispositif de financement déployé par l’Ambassade de France au Bénin, en partenariat avec la Maison de la Société Civile

Pour répondre aux besoins des OSC béninoises sur l’ensemble du territoire national, l’Ambassade de France au Bénin a mis en œuvre, entre 2015 et 2018, le Fonds d’Appui aux Sociétés Civiles du Sud (FASCS), pour un montant de 700 000 euros. Cet outil s’est adressé à la société civile non plus comme pourvoyeuse de services sociaux mais comme force de mobilisation, de défense des droits humains et de proposition citoyenne.

En partenariat avec la Maison de la Société Civile (MdSC), plateforme de référence au Bénin en termes de renforcement des capacités des OSC, le FASCS a permis, au travers des 24 projets financés, d’appuyer le rôle politique et citoyen de la société civile du Bénin, dans des domaines aussi divers que la protection de l’enfance, l’autonomisation des femmes et la prévention des violences à leurs égards, le renforcement des dialogues citoyens pour la prévention des conflits locaux, le respect des écosystèmes et la gestion des déchets.

Lancement du nouveau fonds d’appui aux Projets Innovants des Sociétés Civiles et des Coalitions d’Acteurs (PISCCA) : l’appel à projets est ouvert jusqu’au 31 janvier 2019 !

Le dispositif PISCCA, en ciblant les OSC qui œuvrent en direction des populations vulnérables pour les encourager à proposer des projets innovants, permet de renforcer les capacités des OSC travaillant sur le champ de l’insertion, mais aussi d’attirer de nouvelles OSC à s’intéresser à cette problématique. L’équipe de la MdSC, dont les référents départementaux, a été formée à cet effet.

Ce PISCCA d’insertion sociale et professionnelle des jeunes vulnérables au Bénin vise, notamment, au renforcement des capacités et de la mise en réseau de la société civile dans le développement d’actions pilotes concrètes sur le champ de l’insertion des jeunes vulnérables. Les OSC sont encouragées à se regrouper, à travailler en réseau et chercher des co-financements diversifiés ou encore à nouer des partenariats avec le secteur privé local (RSE), les collectivités et les divers acteurs compétents.

Les OSC béninoises désirant postuler au dispositif PISCCA seront accompagnées dans le montage de dossier par les référents départementaux de la MdSC, puis seront suivies, si elles sont sélectionnées, tout au long de la mise en œuvre des projets. Des ateliers de formation et la mise à disposition d’un guide du porteur de projet leur seront proposés, afin qu’elles maitrisent les outils de suivi et reporting, et initient de vrais projets pérennes.

En savoir plus

Au-delà de la mise en œuvre des projets, l’Ambassade de France au Bénin accompagne la société civile dans sa capacité à défendre les droits fondamentaux : par exemple dans la préparation et la présentation à Genève du rapport alternatif dans le cadre de l’Examen Périodique Universel en 2017.


Mathilde BEAUDET
Chargée de mission société civile à l’Ambassade de France au Bénin
Coordinatrice du PISCAA
mathilde.beaudet@diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 24/12/2018

Haut de page