Lutte contre les stupéfiants et la piraterie en mer : Boni Yayi reçoit les recommandations des PTF

L’ambassadeur de France près le Bénin, M. Jean Paul Monchau, a été reçu en audience le 21 septembre 2012 au palais de la Marina. Le diplomate français est allé remettre au Chef de l’État béninois les conclusions des travaux des Partenaires techniques et financiers (PTF) réunis au sein d’un ensemble dénommé "groupe de Dublin".

JPEG - 13.8 ko

Ce document évoque les axes de la stratégie du Bénin en matière de lutte contre le trafic de drogue, le brigandage en mer et la piraterie maritime.

L’ambassadeur de France a déclaré que le Bénin a déployé des efforts ces six dernières années pour lutter contre le trafic des stupéfiants et le brigandage en mer. Cependant, précise le diplomate, cette lutte doit être renforcée avec l’appui des partenaires techniques et financiers. C’est pour cette raison que les PTF, parmi lesquels figurent l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, les États-Unis, les Pays-bas, la Suisse, la France, le Japon et l’UE ont marqué leur accord pour aider le Bénin à amplifier la lutte contre ces phénomènes.

La lutte sera étendue dans le domaine du blanchiment d’argent. En ce qui concerne spécifiquement la piraterie maritime, le groupe de Dublin souhaite que les lois que le Bénin a adoptées puissent être appliquées. Dans certains cas il s’agit de donner davantage de moyens aux services, dans d’autre il s’agit de prendre des décrets d’application.

Le Président Boni Yayi a assuré les PTF de sa volonté de poursuivre cette lutte incessante, dans l’intérêt de la démocratie et des populations du pays.

Source : www.gouv.bj

Dernière modification : 25/09/2012

Haut de page