Partenariat Père Aupiais - ESIGELEC Rouen

S. Exc. M. Jean-Paul Monchau, Ambassadeur de France au Bénin, a rencontré vendredi 26 avril les responsables du collège Père Aupiais, des responsables d’écoles d’ingénieurs partenaires et des enseignants-chercheurs de l’ESIGELEC à l’occasion de la venue de ces derniers à Cotonou pour la tenue du conseil de classe du 2ème trimestre au collège Père Aupiais.

JPEG - 64 ko


Créé en 2008, le cycle préparatoire Père Aupiais (CPPA) constitue une section propédeutique, délocalisée au Bénin, de l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs en Génie Electrique (ESIGELEC) de Rouen. Ecole d’ingénieurs réputée, l’ESIGELEC accueillait cette année plus de 1500 élèves, dont plus d’un tiers étaient issus de partenariats que l’école a noués avec l’étranger : Dakar (Sénégal), Yaoundé (Cameroun) et Shanghaï (Chine). Diverses missions d’enseignement dans des disciplines spécialisées (informatique, électronique, sciences de l’ingénieur) ont en outre été organisées tout au long de l’année.
C’est également à l’occasion de l’ouverture du CPPA, en novembre 2008, qu’a été établi un partenariat avec l’Ecole Polytechnique, permettant d’obtenir chaque année le soutien pédagogique d’étudiants stagiaires de la promotion entrante de cette prestigieuse école. Cette ouverture a également été accompagnée par la coopération française par la dotation de la bibliothèque du CPPA en livres scientifiques, pour une valeur totale de 24.000€ (14.000€ en 2009 puis 10.000€ en 2010).

Dans le souci de diversifier davantage encore ces liens entre les écoles et les débouchés pour les élèves à l’issue du cycle préparatoire, l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications (ESMT) de Dakar a été associée au partenariat. Ainsi, les élèves de deuxième année du CPPA sont environ 15% chaque année à s’orienter vers cette voie. En outre, l’Ecole d’Ingénieurs en Génie des Systèmes Industriels (EIGSI) de La Rochelle est sur le point de s’associer à ce réseau. Cela permettra aux étudiants d’obtenir une formation de qualité dans des domaines spécialisés, tel que le BTP, proposé sur le campus délocalisé de l’EIGSI à Casablanca (Maroc).

Les vingt-huit élèves de la première promotion achèveront leur cycle d’ingénieur cette année : vingt-trois seront diplômés de l’ESIGELEC et cinq de l’ESMT.

JPEG - 82.8 ko

Dernière modification : 29/04/2013

Haut de page