L’IRD au Bénin

L’Institut de recherche pour le développement (IRD) est un organisme français de recherche, original et unique dans le paysage européen de la recherche pour le développement.

Privilégiant l’interdisciplinarité, l’IRD centre ses recherches, depuis plus de 65 ans, sur les relations entre l’homme et son environnement en Afrique, Méditerranée, Amérique latine, Asie et dans l’Outre-Mer tropical français.

Ses activités de recherche, de formation et d’innovation ont pour objectif de contribuer au développement social, économique et culturel des pays du Sud.

L’IRD poursuit une collaboration avec le Bénin depuis 1962. Les domaines d’étude ont évolué, passant de la cartographie pédologique et de l’hydrométrie dans les années 1960, à l’étude des maladies à vecteurs, de la variabilité climatique, des populations et des ressources végétales actuellement.

La représentation de l’IRD au Bénin assure le lien avec les partenaires au Togo.

La représentation de l’IRD au Bénin étend sa compétence sur trois autres pays du Golfe de Guinée : le Ghana, le Nigeria et le Togo. L’IRD affirme ainsi sa volonté d’ouverture aux pays anglophones de la sous-région.

Ghana

Un Accord Cadre a été signé le 26 mai 2010 avec l’Université du Ghana , à Legon, qui permet de consolider les collaborations existantes (notamment dans les domaines de l’océanographie et de la santé) et d’envisager de de nouvelles coopérations, particulièrement en sciences sociales. Par ailleurs, une collaboration existe avec la Kwame Nkrumah University of Science and Technology (KNUST) de Kumasi, dans le domaine de la lutte contre le sida.

Nigeria

Un Accord Cadre a été conclu le 22 septembre 2008 avec l’Université de Lagos . Un partenariat étroit avec l’UAC et l’IRD s’est depuis engagé, dans le domaine de l’océanographie (participation d’enseignants de l’Université de Lagos à l’équipe pédagogique du MROPA, co-encadrement de doctorants).

En hydrologie, une collaboration avec l’Université de Maiduguri conduit actuellement au montage d’un LMI sur l’écosystème du Lac Tchad, en partenariat avec des équipes des pays riverains (Niger, Tchad et Cameroun).

Togo

Après une période de présence active de l’ORSTOM depuis le début des années 1950 jusqu’en 1993, l’IRD est pour le moment dans une phase de repli. Quelques collaborations existent toutefois sous forme de missions de courte durée en sciences sociales. Deux équipes de l’Université de Lomé sont également associées à des JEAI multicentriques : « Résistance insecticide santé agriculture » avec le Bénin et le Burkina Faso ; JEAI « Bruches ravageurs des stocks » avec le Sénégal, le Niger et le Burkina Faso.

L’Université d’Abomey-Calavi (UAC) est le partenaire majeur de l’IRD au Bénin. Un Accord Cadre, conclu le 30 septembre 2010, fixe les modalités de coopération entre les deux établissements. Articulant recherche et formation , plusieurs collaborations fortes structurent la relation entre l’UAC et l’IRD dans plusieurs domaines :

Laboratoire de lutte intégrée contre le paludisme

Un Laboratoire Mixte International (LMI) , créé en 2011, regroupe l’ensemble des activités de recherche conduites au Bénin dans le domaine de la lutte contre le paludisme. Intitulé Laboratoire de Lutte Intégrée contre le Paludisme (LLIP), cette plateforme scientifique et technologique porte le développement de programmes de recherche sur les infections tropicales et la lutte contre les vecteurs, associant les UMR 216 et 224 de l’IRD, la Faculté des Sciences de la Santé (FSS) de l’UAC, l’Institut des Sciences Biomédicales Appliquées (ISBA), le Centre de Recherche Entomologique de Cotonou (CREC) et le Centre de lutte Intégrée contre le Paludisme(CLIP).

Variabilité climatique

L’UAC et l’IRD collaborent depuis le début des années 2000 dans le cadre du programme AMMA (Analyses multidisciplinaires de la mousson africaine), et depuis 2010 en hydrogéophysique .

Sciences sociales

Les dynamiques démographiques et sociales observées au cours des dernières décennies en Afrique rendent comptent d’importants changements au sein de l’organisation familiale. L’UMR 151 (Laboratoire Population Environnement Développement ) et l’UAC (CEFORP ) étudient comment ces phénomènes affectent le bien-être des ménages et modifient les relations sociales et les relations entre les sexes.

Encadrement de doctorants

Masters

L’IRD est impliqué dans la mise en œuvre de masters portés par l’UAC, parmi lesquels les deux plus anciens sont le Master International en Entomologie médicale et vétérinaire (MIE) créé en 2006 et le Master Régional en Océanographie Physique et Applications (MROPA) créé en 2008.

Dernière modification : 07/12/2017

Haut de page