Programme Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs (PISCCA)

JPEG Le PISCCA en quelques mots

Le PISCCA succède au Fonds d’Appui aux Sociétés Civiles du Sud (FASCS) mis en œuvre de 2015 à 2018.

Le PISCCA a pour objectif l’insertion sociale et professionnelle des jeunes vulnérables au Bénin, avec une attention particulière portée aux jeunes filles.

Cette thématique s’inscrit à la fois dans la mise en œuvre du discours de Ouagadougou (29 novembre 2017) et du DCP signé entre la France et le Bénin en mars 2018.

Le dispositif PISCCA, en ciblant les Organisations de la société civile (OSC) qui œuvrent vers les populations vulnérables et en les encourageant à proposer des projets innovants, permet de renforcer les capacités des OSC travaillant sur le champ de l’insertion, mais aussi d’attirer de nouvelles OSC à s’intéresser à cette problématique.

Ce PISCCA d’insertion sociale et professionnelle des jeunes vulnérables au Bénin vise :
-  au renforcement des capacités et de la mise en réseau de la société civile dans le développement d’actions pilotes concrètes sur le champ de l’insertion des jeunes vulnérables ;
-  à l’insertion sociale de jeunes vulnérables dans la société par un travail d’identification, de sécurisation et la mise en place d’accompagnements spécifiques ;
-  à l’insertion économique par la formation, l’accès à l’emploi ou à une activitééconomique génératrice de revenus , en tant que condition nécessaire pour l’autonomie et l’insertion durable des jeunes.

Le PISCCA 2019 en chiffres clés

Projets et bénéficiaires :

  • 236 projets déposés
  • 11 projets sélectionnés pour 2019 sur une mise en œuvre de 6 mois
  • Nombre de bénéficiaires finaux ciblés par les projets en 2019 : 469 jeunes dont 253 jeunes filles (54 %)

Critères de vulnérabilité :

  • jeunes dans les rues ou sans soutien familial ayant décroché l’école (64 % des bénéficiaires finaux),
  • jeunes filles victimes de grossesses précoces et de mariages forcés (45 % des bénéficiaires finaux),
  • jeunes en situation de handicap (18 % des bénéficiaires finaux),
  • jeunes en conflit avec la loi, incarcérés (9% bénéficiaires finaux)

Secteurs d’activité concernés :

  • agriculture, maraichage et transformation alimentaire (27% des projets)
  • élevage (9% des projets)
  • coiffure, couture, pâtisserie, artisanat, BTP et mécanique (64% des projets)

Partenariats :
Partenariats divers (institutions, secteur privé local) et cofinancements (14% de la somme globale des 11 projets présentés)

Couverture nationale : JPEG

Budget :

  • Budget du PISCCA pour l’année 2019 : 129 880 050 FCFA (198 000 euros)
  • Moyenne des montants alloués par projet pour 2019 : 11 807 277 FCFA (18 000 euros) demandé par projet

Allocation du financement par type d’activités :

  • équipements pour installer les jeunes bénéficiaires (47% de l’enveloppe budgétaire allouée aux 11 projets) ;
  • formations théoriques et pratiques (23% de l’enveloppe budgétaire allouée aux 11 projets) ;
  • accompagnement social (11% de l’enveloppe budgétaire allouée aux 11 projets).

5 Objectifs de développement durables (ODD) concernés :

PNG
La Maison de la Société Civile, partenaire technique du PISCCA

JPEG
Structure au statut d’association de loi 1901, la Maison de la Société Civile (MdSC), créée par les programmes d’appui à la société civile de l’Union Européenne, est la plateforme de référence au Bénin en termes de renforcement des capacités des organisations de la société civile et la seule à être en mesure de fournir ces services. Partenaire de nombreux bailleurs et ONG internationales, elle a développé une expertise particulière en termes d’accès à l’information, de formations, et dans l’appui-conseil aux associations. Actuellement, elle accompagne plus de 800 OSC béninoises.

Retrouvez toutes les informations sur le site de la MdSC en cliquant ici.

Une mission d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage est confiée par l’Ambassade à la Maison de la Société Civile dans la mise en œuvre du PISCCA, qui comprend notamment :

  • l’organisation et l’animation d’un atelier de formation en début de projets à destination des structures bénéficiaires du PISCCA, sur la gestion de projet, la gestion budgétaire et les outils de reporting du PISCCA ;
  • l’organisation et l’animation d’un atelier de clôture à la fin des projets, pour faire un bilan de l’impact des actions et capitaliser sur les bonnes pratiques ;
  • le suivi technique et financier concernant la mise en œuvre des projets financés par le PISCCA, par un suivi régulier des bénéficiaires par les référents départementaux de la MdSC et par un contrôle de l’état d’avancement des projets (rapports d’exécution, contrôle comptable des pièces).

Contact
Mathilde BEAUDET
Chargée de mission société civile
Service de Coopération et d’Action Culturelle
Ambassade de France au Bénin
mathilde.beaudet@diplomatie.gouv.fr
+229 21 36 56 69

Dernière modification : 02/07/2019

Haut de page