Projet Paris –Cotonou – Abidjan (PCA) « développement de savoir-faire municipaux dans l’aménagement de zones inondables et insalubres à Cotonou et Abidjan »

JPEG

Une délégation des partenaires français du projet Paris-Cotonou-Abidjan (PCA) s’est rendue au Bénin du 17 au 23 janvier 2015 dans le cadre de la préparation de la clôture du projet et de l’atelier de restitution qui s’est tenu le 23 janvier 2015 à la Mairie centrale de Cotonou. Cette délégation était composée de représentants techniques de la Mairie de Paris et d’Agrisud international.

Cette mission au Bénin fait suite à leur passage à Abidjan où ils avaient aussi tenu un atelier de restitution auprès de leurs partenaires ivoiriens.

Sous la présidence du 3ème adjoint au Maire de Cotonou, l’atelier a rappelé les principes d’action du projet et ses résultats : la promotion d’une gestion concertée des zones urbaines vulnérables a été favorisée au sein des deux métropoles que sont Cotonou et Abidjan, au bénéfice des collectivités ainsi que de leurs habitants.

Des cycles de formation techniques ont principalement été mis en œuvre au cours de ces trois années à destination des cadres et agents des deux collectivités et des ministères concernés, afin de renforcer la capacité des acteurs à mettre en œuvre des projets d’aménagement de l’espace public non constructible et d’urbanisme. Des séances de formation et de sensibilisation des populations ont été réalisées notamment auprès de la cellule de participation citoyenne (CPC) afin de faciliter l’implication de ces acteurs dans la gestion des zones inondables. La CPC a d’ailleurs pu exprimer au cours de l’atelier sa satisfaction vis-à-vis du projet et de l’implication systématique de ses membres au cours de la définition et du développement des activités.

Des aménagements ont été réalisés ou sont en cours de finalisation sur le site choisi pour la mise en œuvre du projet qui se situe à Agla, au Nord-Ouest de Cotonou. Il s’agit de sites collecteurs, de blocs sanitaires et d’une passerelle pour faciliter les déplacements.

Le volet « capitalisation » du projet représente une part importante du travail des partenaires : la démarche vise à permettre à ce projet d’être pérennisé voire étendu au sein même de la Ville de Cotonou et avec ses populations, mais surtout reproduit au bénéfice d’autres collectivités béninoises ou sous régionales. Les partenaires ont clairement exprimé leur souhait d’appuyer les initiatives qui pourraient apparaître et qui utiliseront et valoriseront les bases de travail ainsi établies.

Ce projet d’envergure (1,2 millions d’euros) a bénéficié d’un cofinancement de l’Union européenne pour sa mise en œuvre, ainsi que de la Mairie de Paris et d’Agrisud international.

Dernière modification : 06/02/2015

Haut de page