Renforcement des capacités opérationnelles du personnel médical des Forces Armées Béninoises - Stage « sauvetage au combat »

Alternant formations de niveau poste de commandement de bataillon et formations spécialisées, les Forces Armées Béninoises et la mission de coopération de défense ont innové lors de ce dernier détachement d’instruction opérationnelle du 23 mars au 2 avril 2015 sur le thème, pour la première fois au Bénin, du « sauvetage au combat ».
En effet, largement impliquées dans les opérations de maintien de la paix sur le continent africain, les Forces Armées Béninoises se trouvent de plus en plus souvent confrontées à des situations de crise pouvant générer des blessés. Or, dans ces situations exceptionnelles, il s’avère que les premiers gestes de secourisme effectués sur le blessé par les membres de son groupe, permettent dans la plupart des cas d’améliorer grandement les chances de survie de la victime, tout en la mettant en condition pour une évacuation vers une structure médicale adaptée à son état.

DIO « sauvetage au combat » Séance pratique d’extraction de blessé d’un véhicule

JPEG

Le « sauvetage au combat » représente ainsi une adaptation des techniques et gestes enseignés en secourisme, mais adaptés à une situation de conflit.
Deux instructeurs appartenant aux Eléments Français au Sénégal ont donc mis à contribution leurs expériences opérationnelles et expertises techniques au profit de 20 personnels médicaux de la direction du service de santé des armées.
Particulièrement conscient des enjeux de ce nouveau concept, les médecins et infirmiers ont preuve d’un dynamisme et d’une motivation sans faille, sous le contrôle et avec le soutien de leur directeur, le médecin en chef Jean SEHONOU, professeur agrégé en gastroentérologie et directeur du service de santé des armées, assisté pour l’occasion de son chef de bureau études et organisation, le Lieutenant-colonel BEHANZIN, chef du service de cardiologie de l’hôpital d’instruction des armées de Cotonou.

DIO « sauvetage au combat » Séance pratique de mise en position latérale de sécurité d’un blessé

JPEG

Les deux derniers jours du stage ont également permis la visite du médecin chef SAUZET, responsable du centre médical interarmées des EFS à Dakar, qui a pu constater la qualité de l’instruction dispensée, l’enthousiasme des stagiaires et échanger avec le directeur sur les actions futures à conduire, pour promouvoir cette nouvelle filière de formation au sein des Forces Armées Béninoises.

Dernière modification : 17/04/2015

Haut de page