Une vingtaine de magistrats participent à un atelier sur l’entraide pénale internationale

Dans le cadre du partenariat entre la France et le Bénin, un atelier sur les principes et les bonnes pratiques de l’entraide pénale internationale a été organisé le 26 novembre à l’institut français de Cotonou par le magistrat français de liaison régional basé à Abidjan. Cet atelier, à visée exclusivement opérationnelle, a réuni une vingtaine de magistrats pénalistes du Bénin.

Dominique Voglimacci, magistrat de liaison régional basé à Abidjan, a organisé et animé le 26 novembre 2020 à l’institut français de Cotonou, un atelier sur le thème « entraide pénale internationale : principes et bonnes pratiques ». Marc Vizy, ambassadeur de France, a procédé à l’ouverture de la rencontre.

Une vingtaine de magistrats pénalistes en poste au ministère de la justice, à la cour d’appel de Cotonou, aux tribunaux de première instance de Cotonou et Porto-Novo et à la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET), ont participé à cette action de coopération à visée exclusivement opérationnelle.

Cet atelier a permis de présenter les principes régissant l’entraide pénale internationale, lister les facilitateurs de l’entraide, décliner ses différentes formes (commissions rogatoires internationales, demandes d’extradition, dénonciations officielles...) et souligner les bonnes pratiques et les écueils en la matière.

Les participants ont ensuite été répartis en plusieurs groupes pour travailler, à partir d’un dossier fictif de trafic de stupéfiants, à la rédaction d’une commission rogatoire internationale à destination de la France. Chaque groupe a présenté son projet finalisé avant qu’un retour d’expérience collectif ne clôture la journée.

Cet atelier a été financé sur fonds dédiés de la délégation aux affaires européennes et internationales du ministère de la justice français.

Atelier entraide pénale 1
Atelier entraide pénale 2

Dernière modification : 09/12/2020

Haut de page